Une expérience d’accueil d’une famille migrante en secteur rural

La paroisse St-Benoit en Val de Loire par son Pôle Solidarité avait déjà accueilli une famille sur quelques semaines durant l’été 2018. Cette première expérience positive nous a permis de décider d’accueillir à la demande de l’Accueil d’Abord une nouvelle fois pour une période plus longue sans en connaitre le terme depuis décembre 2018.

Après deux années de recul, cette expérience d’accueil d’une nouvelle famille étrangère nous a permis de nous ouvrir à une autre culture, d’accepter de ne pas tout connaître de cette famille, de savoir rester dans la discrétion, de s’apprivoiser, se respecter. Nous découvrons leurs richesses, leurs modes de vie, leurs façons de fonctionner différentes des nôtres.

C’est avec tout un collectif d’habitants, d’une douzaine, qui s’est mis en place, chacun acceptant de donner de son temps, de ses compétences dans le plus grand respect des uns et des autres.

Nous avons dû mettre en place une organisation partagée pour fonctionner et fédérer le groupe.

La vie en secteur rural n’est pas la même qu’en ville. La famille est confrontée à la question de la mobilité pour les démarches administratives, les achats alimentaires, ..... La mise à disposition d’une voiture par l’Accueil d’Abord a facilité l’autonomie mais remise en cause par l’arrêt de la possibilité de conduire pour raison administrative et l’obligation de repasser le permis

La communication est très importante au sein du groupe et avec la famille pour être à leur service sans devancer leurs demandes ou les besoins que nous pourrions ressentir pour eux.

Des rencontres régulières de l’équipe furent nécessaires pour faire le point des démarches sur l’accompagnement des uns et des autres auprès de la famille.

Il s’agissait dans mon rôle de référente d’être attentive à ce que chacun puisse trouver sa place, que personne ne se sente exclu. Nous avons toujours choisi de donner un temps d’expression à la famille au début de nos rencontres c’était aussi l’occasion de leur expliquer notre fonctionnement. Nous sommes à leur service en vue de leur intégration et de leur autonomie. C’est pourquoi dès le début chacun a accepté de donner son contact téléphonique en cas de besoin.

La confiance accordée de part et d’autre est la base pour que chacun se sente à l’aise

Accompagner : c’est toujours ajuster notre relation pour les aider à gagner en autonomie, savoir se mettre en retrait tout en restant disponible.

Tous pourraient témoigner de la richesse de cette expérience j’en suis convaincue

                                                                                   Le 12 mars 2021

                                                                                   Annie COURAUD